11 octobre 16

Documentaire « Les volontaires » : les trois jeunes témoignent

Victorien, le «gentil paumé»

Victorien, jeune parisien, est arrivé un peu déboussolé le jour de son incorporation.
Le documentaire « Les volontaires » montre l’évolution physique et morale de ce jeune qui en l’espace de quelques mois arrive à décrocher son code et son permis de conduire, mais aussi à réussir ses entretiens à la SNCF.

 

Beryl, la « timide et réservée »

Beryl est arrivée en retard le jour de son incorporation. Son excuse ? Elle vient de Toulouse.
Au fil du documentaire « Les volontaires », cette jeune femme, qui au départ n’était pas convaincue par le dispositif, va se transformer « mentalement ». Mais petit à petit elle s’interroge sur le fait d’entrer dans l’armée.

 

Florian, la «grande gueule»

Florian est arrivé les cheveux longs et l’air décontracté le jour J. Derrière cette « grande gueule », se cache en réalité un jeune homme attachant et très sensible, toujours à l’écoute des autres et portant un regard lucide sur sa situation.