Remise de calot
21 mars 17

Remise de calots aux volontaires du SMV de Montigny-lès-Metz

En présence de M. Hénart, maire de Nancy et devant leurs familles présentes pour l’occasion, les 82 volontaires stagiaires du CSMVL se sont vus remettre leur calot, symbolisant la fin de leur mois de formation militaire initiale, avant d’être reçus dans les Grands Salons de l’Hôtel de ville.

Pour Erika, volontaire de cette promotion, cette remise de calots « est une grande émotion, c’est une nouvelle étape dans le SMV alors du coup c’est vraiment fort ». Même émotion chez David qui a « ressenti de l’émotion et de la fierté » après le mois difficile qu’ils viennent de passer. Mais, la joie est également présente chez les proches des jeunes volontaires, comme pour la maman d’Erika qui a confié : « J’ai été très fière d’elle et très contente parce que c’était une enfant qui était réservée. Il y a eu un changement, ça m’a fait plaisir ». Pour le chef de corps du CSMVL, le lieutenant-colonel Dugast, dans un tel moment : « l’émotion elle est là. (…) J’imagine que dans ce cadre majestueux sur la place de la Carrière et ici dans les Grands salons de l’Hôtel de ville de Nancy, le moment restera inoubliable pour les jeunes, qu’il marquera leur entrée dans l’institution avec cette remise de calots qui a été symbolique mais je pense qui les a marqué pour la vie. Je l’espère. »

Implanté à Montigny-lès-Metz, le Centre du Service militaire volontaire lorrain a une forte influence dans toute la région. Sur les 82 stagiaires qui ont obtenu leur calot le 7 octobre, les trois quart sont originaires de la Lorraine. La cérémonie qui s’est tenue à Nancy était donc l’occasion de « montrer ce qu’ils [ces jeunes] sont capables de faire dans tous les départements de la Lorraine (…). Nous voulons le montrer aussi à leurs familles, leurs proches (…) ainsi qu’aux élus et aux citoyens qui habitent en Lorraine » a indiqué le lieutenant-colonel Dugast.

Coiffés fièrement de leur calot, les jeunes stagiaires débuteront leur formation complémentaire de trois mois. Formation durant laquelle ils auront une remise à niveau scolaire, des missions citoyennes à effectuer, l’opportunité de passer leur permis B et leur module de Sauveteur Secouriste du Travail (SST) : éléments essentiels pour une entrée en confiance dans la vie professionnelle. Sur les 82 volontaires stagiaires du CSMVL, 56% étaient sans diplôme, 84% ne possédaient pas de permis de conduire.

Avec le SMV, ces jeunes adultes peuvent prendre un nouveau départ comme l’a indiqué le maire de Nancy, M. Hénart : « cette initiative permet de remettre sur un parcours de réussite des jeunes qui ont peut-être baissé les bras. Cette initiative contribue à leur remettre le pied à l’étrier ».

Lancé le 1er juillet 2015 et conduit par l’armée de Terre, le Service Militaire Volontaire vise à décliner le modèle de formation militaire vers la formation de la jeunesse. Forte de ses valeurs de respect, de rigueur et d’entraide, l’armée de Terre vient en aide à ces jeunes souvent en difficulté et en quête de repères. Ces derniers ressortent du CSMVL, à l’issue de la formation, motivés, disciplinés et efficaces : une aubaine pour les entreprises.